L’histoire d’amour entre un homme et sa voiture est parfois -comme dans la vie sentimentale- semée d’accidents de parcours, d’écarts ou de sorties de route. Et si ces derniers s’accumulent, la belle romance s’achèvera alors bien vite… Alors, soyons honnête, concernant votre vie de couple, j’ai peur de ne pas pouvoir vous être d’une grande aide, mais pour votre auto, je connais des solutions et possède une certaine assurance.

Le bonhomme et sa voiture : une romance inattendue

Poursuivons dans l’honnêteté, je ne suis pas un grand spécialiste de l’automobile. Je ne cours pas après les belles étrangères ou les grosses cylindrées bien carrossées. Pourtant, j’ai, moi aussi, vécu une véritable « love story » avec une voiture. Tout débuta à l’abri des regards, dans l’intimité du garage des voisins, avec ce que certains osent appeler une « Car Next Door ». Ce que les autres pensaient m’importait peu. J’ai, tout de suite, su qu’elle était faite pour moi. Et c’est le cas depuis maintenant plus de 10 ans…

J’avance donc dans la vie avec ma 205 Peugeot, et le bout de chemin que nous avons déjà partagé s’est déroulé avec aucun accident excepté mon flirt d’un peu trop près avec le portail de la maison familiale. Mauvaise conduite, erreur de jeunesse, vite oublié…par ma 205. Pas rancunière la belle… Cependant, si j’avais multiplié les écarts de conduite, tout porte à croire que tout ce serait alors vite terminé avec comme sinistre éventualité….La mise à pied…Passée la colère, passée la frustration, j’aurais voulu une seconde chance. Mais que faire lorsqu’on a perdu toutes assurances ?

L’assurance, cet élément indispensable pour raviver la flamme avec votre « taxi » nommé désir. Car oui, sans elle, nul possibilité de reprendre votre chemin commun là où vous l’aviez laissé. L’assurance automobile est obligatoire pour tout conducteur de voiture que ce soit en France ou dans les autres pays européens. Pour s’assurer de votre assurance, les agents des forces de l’ordre vous demandent, lors de contrôles routiers, si vous êtes en possession de la carte verte…le fameux certificat d’assurance.

Un amour contrarié par déficit d’assurance : Qui peut vous aider ?

Face à votre déficit d’assurance, un site se mue -pour les romantiques- en petit Cupidon ou en conseiller conjugal pour les adeptes de la psychologie de couple. Alors conducteurs malchanceux et malheureux d’avoir été laissés sur le bord du chemin, séchez vos larmes, il existe des gens qui sont là pour proposer une assurance voiture. Une assurance auto en ligne qui accompagne ceux que plus personne ne veut assurer, réassurer, rassurer.

« Me faire aider pour redémarrer une idylle ? » Certainement pas moi »!, répondront certains. Faites comme vous voulez, mais avant que ne vous vienne la mauvaise idée de vous lancer sur la route sans assurance, je tiens à vous prévenir que c’est non seulement risqué mais aussi pénalement puni par la loi. Au programme de cette liaison dangereuse : Amendes, indemnités à verser, et condamnations… Félicitations vous avez fait de votre idylle une relation toxique. Vous ne pourrez plus revoir l’élue de votre cœur pendant un long moment car ce genre d’attitude peut déboucher sur un retrait de permis jusqu’à 3 ans et un emprisonnement. Et pour votre belle auto quelles sont les conséquences de votre déficit d’assurance ? Mise à l’arrêt et un possible passage à la fourrière. Si vous lui faites vivre cette épreuve c’est que vous ne l’aimez finalement pas tant que cela…

assurance autoEnfin, cette attitude irraisonnée peut aussi vous conduire à la ruine. En effet en cas d’accident non garanti, -outre le fait d’abîmer la belle silhouette de votre bien aimé- vous devrez payer de votre poche les dépenses liées à tous les dégâts causés:  physiques et/ou matériels. Alors, avec un mauvais profil…de conducteur, et face à problème pour assurer sa voiture , un seul choix s’impose. Dans cette situation, lorsqu’on aime vraiment sa belle auto, on se fait aider pour recouvrer une assurance.

Christine : Celle qui risque de vous faire perdre votre belle assurance

Dans un univers alternatif, j’aurais remplacé ma 205 adorée et dû me résoudre à lui trouver une « successeuse ». Attiré par le style vintage, je serais tombé sous le charme d’une Plymouth Fery de couleur rouge automne datant de 1958.

J’aurais bien senti que le garagiste était pressé de la vendre, mais j’aurais mis cela sur le compte de son très mauvais état général. En commençant à la retaper, j’aurais alors trouvé une étiquette sur le rétroviseur où était écrit : Christine. Sans doute, le doux nom donné à cette Plymouth par l’ancien propriétaire.

J’aurais finalement remis « sur roues » la belle Plymouth, et nous aurions fait de longues promenades dans la campagne…un bonheur…Qui ne dura –hélas- pas longtemps. Un soir, de « joyeux fêtards » l’auraient vandalisé. Pour moi, cela aurait été une véritable catastrophe tant j’aurais mis efforts et de sueur dans sa restauration.

Cependant le lendemain, ô surprise, Christine aurait été comme neuve. Après un petite enquête dans le voisinage, il aurait fallu se rendre à l’évidence, Christine se serait reconstruite d’elle-même. Christine était animée d’une vie propre et de pouvoirs surnaturels. Pratique ! Pas si sûr !

En effet, j’aurais commencé à recevoir des amendes pour excès de vitesse, pour des feux grillés. Pire, j’aurais reçu une convocation de la police pour un accident avec un autre véhicule. Pourtant lors de chacun de ces événements, j’aurais été chez moi au fond de mon lit. L’explication aurait été que, chaque soir, Christine serait partie à la chasse de ses vandales. Bien peu crédible pour votre assureur et les forces de l’ordre. Face à l’incrédulité de chacun d’eux vous perdrez vos belles assurances…

Moralité : résilié ou malussé, tu seras bien heureux de retrouver une certaine assurance…