Jadis, aux débuts de ce blog, je m’étais amusé à vous concocter un week-end en amoureux dans notre beau département du Calvados et plus précisément dans le Pays d’Auge. Et récemment, j’ai réalisé que cela faisait bien trop longtemps que je ne m’étais pas penché sur les attraits touristiques de nos coins de Normandie. Alors, lorsque j’ai reçu l’invitation à venir redécouvrir Clécy en Suisse Normande, à l’occasion du salon 100% sports nature, j’ai, de suite, sauter sur l’occasion de vous faire voyager dans un autre lieu normand.

Ainsi donc, le week-end dernier, armé d’une bonne paire de baskets, le petit bonhomme de chemin a donc pris…le chemin…de la Suisse Normande et de Clécy pour découvrir les loisirs sportifs que propose ce lieu niché au cœur des magnifiques paysages.

 

La carte de la Suisse Normande ? Situer ce coin de Normandie ?

« Mais c’est où la Suisse Normande? » « En voilà une bonne question qu’elle est bonne !» comme aimait à le dire Coluche. Amis lecteurs, je crois savoir que vous n’êtes pas tous Normands. Alors, pour ceux qui n’ont pas la chance d’en être, de petites cartes seraient du meilleur effet pour vous aider à situer la Suisse Normande. Bon, pour ceux qui connaissent déjà ce petit coin de nature en Normandie, faites « comme si de rien », cela fera plaisir au bonhomme d’entretenir ces vieilles manies de géographe.

Comme son nom l’indique la Suisse Normande se situe –donc- en Normandie. Elle est situe à environ 45 kilomètres au sud de Caen. Elle est campée à cheval entre le Sud du Calvados et le Nord du département de l’Orne. Les boucles du fleuve Orne viennent s’y faufiler et dessiner les paysages de cet espace naturel normand.

carte suisse normande

Mais alors? pourquoi finalement ce nom de Suisse Normande ? Ma parole, les bonnes questions fusent par ici ! C’est tout simplement en référence au relief accidenté et verdoyant de ce « pays » normand. Ainsi ce « petit bout » de région Normandie offrent des espaces mêlant domaine forestier, verdoyant et gorges sculptées dans la roche.  Avec son point culminant, le mont Pinçon n’atteignant que 362m d’altitude, on reste –certes- dans une Suisse bien Normande…

Suisse Normande

Un environnement propice aux activités Sport nature et découverte

Suisse NormandeLe tableau maintenant dressé, vous comprenez donc aisément que les caractéristiques du lieu offrent l’opportunité d’avoir un véritable condensé d’activités de pleine nature. Ainsi de nombreuses activités et infrastructures touristiques de plein air s’y sont développées. Au programme pour les visiteurs, un large éventail : Canoë, équitation, pêche, tir à l’arc escalade, kayak, parapente, VTT, équitation, randonnée pédestre ou encore trail. Et soyez sur que je dois en oublier! Il faut savoir que une bonne partie de ces activités sont praticables quasiment toute l’année. Cela fait d’ailleurs le bonheur de pas mal de Caennais qui viennent s’y détendre le temps d’un week-end. Pour la petite histoire sachez, enfin, que nous sommes ici dans un haut-lieu du Kayak-polo. La commune de Thury-Harcourt a reçu les championnats d’Europe de kayak-polo en 2007 et les championnats du monde de kayak-polo en 2014.

La voie verte pour se rendre en Suisse Normande à partir de Caen

Le temps d’un week-end, d’un après-midi ou un séjour plus long type vacances, vous pouvez vous rendre en Suisse Normande en prenant votre voiture…Bien entendu…Mais voilà, le petit bonhomme va vous donner l’une des plus belles façons d’entrer et d’appréhender ce territoire.

Pourquoi ne pas venir en Suisse Normande en empruntant la voie verte. C’est une véloroute qui longe pratiquement la rivière Orne. Son tracé nous conduit de ouistreham à Clécy et est aménagé sur une ancienne voie ferrée. Honnêtement, quoi de mieux que de découvrir la Suisse Normande en mode Slow Tourism et vélo tourisme.

 

La journée du petit bonhomme à Clecy dans le Calvados

Pour ce samedi au salon 100% Sports Nature organisé par Suisse Normande Tourisme, le rendez-vous était donné sur le site panoramique de Clécy, haut-lieu des sports de plein air à faire entre amis ou en famille.

La randonnée les Rochers des parcs à Clecy en Suisse Normande

Après un passage dans le salon pour constater la vitalité du tissu associatif local et des acteurs locaux du tourisme, nous partons en contrebas du viaduc de Clécy pour une randonnée de 4 kilomètres. L’idée étant d’aller chercher de superbes panoramas et de partir à la découverte de l’espace naturel sensible présent sur les hauteurs. Notre guide est très sympathique, et malgré le dénivelé et ma très petite condition physique actuelle, je n’ai pas l’impression d’embarquer avec Benoît Poelvoorde dans le film Les randonneurs.

D’abord, nous montons par un petit sentier escarpé. Et hop, nous voilà déjà sur le viaduc qui enjambe l’Orne. Déjà de magnifiques points de vue s’offrent à nous. Puis, nous poursuivons vers un petit bois et la pente devient alors abrupte. Une fois au sommet, les arbres ont laissé la place à un paysage de landes assez surprenant. Dans cette landes, les roches affleurent dans une végétation composée de Bruyère cendrée et de fourrés d’Ajonc d’Europe.

Enfin, on lève la tête vers l’horizon. On est saisi par la vue imprenable du haut de ce belvédère naturel d’environ 70 mètres de hauteur. S’offre, alors, à nous à l’ouest, le viaduc, la croix de la Faverie et les rochers de la Cambronnerie et au sud, notre regard se porte naturellement sur le cours de l’Orne et les hauteurs de Pont-d’Ouilly.

Un déjeuner sur les bords de l’Orne

Faire crapahuter un bonhomme aux alentours de midi comporte certains risques. L’un d’entre eux est celui de lui ouvrir sérieusement l’appétit. Un restaurant est au programme. Ouf ! Le bonhomme ne va pas se transformer en ours ronchon… Ce petit resto nommé La potinière se situe littéralement sur les bords de l’Orne. Attablé en terrasse, je peux presque toucher les canards se baladant sur les flots. Eux, ces perfides qui louchent sur mon assiette (si si je les ai vus faire !!!).

Au menu, nous avons choisi de faire dans la gastronomie normande. Dans mon assiette, direction bidou, en entrée, un croustillant normand camembert et andouillette. Pour la suite, un burger aux saveurs Normandes et ses frites maison. Enfin de la teurgoule clôtura ce repas normand. J’étais prêt pour la suite du programme…ou presque…

Via Ferrata ou descente en rappel ? Euh….« Jonathan Cerrada qui fait un rappel »

suisse normande clécy

Pour la suite du programme, nous avions le choix entre deux activités « verticales » pour l’après-midi. D’un côté, une Via Ferrata. De l’autre: une descente en rappel le long du viaduc de Clécy avec le club alpin français de Caen. Pour ceux qui ne connaissent pas, une Via Ferrata est un parcours aménagé avec des câbles, des cordes fixes, des échelles et des rampes sur des parois rocheuses. La descente en rappel, quant à elle, est une technique de descente à l’aide d’une corde utilisée principalement en alpinisme, ou encore en escalade. Une activité qu’au collège, j’eus fait. Mais c’était une autre vie…

Ce fut bien « Difficile de choisir »! Il faut savoir que le bonhomme est assez spécial. Le bonhomme est beaucoup moins gaillard que dans sa prime jeunesse et c’est peu de le dire. Par exemple, il y a quelques années, à Disneyland, il fit une crise d’angoisse dans l’attraction du monde du Némo (le Crush’s Coaster). L’attraction pour enfants par excellence! Du coup, difficile de choisir entre Via Ferrata ou descente en rappel ?

C’est alors que j’eu une illumination: Il y a dans ce monde des rôles obscurs mais qui ont une importance sociale primordiale. Et devant ce choix j’ai eu de façon irrépressible envie de redonner ses lettres de noblesse à l’un de ces rôles: Celui de bonne copine qui garde les sacs.

Trop souvent dénigré, notamment en soirée, j’allais remettre à l’honneur ce rôle en lumière pendant que mes complices descendraient joyeusement en rappel du haut du viaduc de Clécy. Ouais mon deuxième prénom c’est « danger »!

Bref, j’ai pu voir en action trois de mes collègues blogueuses. Je suis franchement admiratif. Bon, le plus dur semble être de se lancer. Mais une fois arrivée en bas, à voir le plaisir qu’elles avaient pris à l’avoir fait, j’aurais presque pu être jaloux… Je pu, néanmoins, me consoler en me disant que sans moi rien de tout cela aurait été possible. Et hop mise  en valeur de la bonne copine qui  s’assure que les affaires sont en sécurité.

Ma légendaire hardiesse me pousse vers…Le Dragon Boat

Pour terminer ma journée au 100% sports nature de Clécy, il me fallait finir en beauté. Faire fort devant le courage de mes acolytes! Il me fallait choisir une activité qui envoie du bois. « Comment vous dites que cela s’appelle? Dragon Boat?  Je dis banco, rien que le nom donne des frissons.

Bon en l’occurrence, le bateau-dragon est un sport nautique d’équipe qui utilise un type de pirogue.  On repassera pour en mettre plein la vue, mais par contre j’ai, tout de suite, apprécié la tranquillité au fil de l’eau et les vues magnifiques. C’est une très belle façon de découvrir les lieux. Un point de vue que je recommande. Une belle balade qui reste sportive puisqu’il faut pagayer tout de même et de préférence en rythme pour s’éviter des efforts inutiles.

suisse normande dragon boat
Crédit Photo clinesbox

C’était alors le moment pour moi de repartir. Mon tour de garde  de bébé approchait à grands pas. Un poil déçu, je devais donc laisser le groupe partir  faire de la luge d’été sans moi. Et pour les médisants, bien sûr que si j’en aurais fait. Mauvaises langues…

 

Toutes les autres bonnes raisons de visiter la Suisse Normande …

Ami voyageur, ami touriste, il est de ton droit de ne pas être un aficionado des activités de sports nature. Cependant il est beaucoup moins de ton droit de trouver cette excuse pour tenter d’esquiver un petit séjour dans ce coin de Normandie. Alors j’ai décidé de te faire un rapide topo de ce que tu risques de rater si tu ne changes pas d’avis !

Les paysages de la Suisse Normande

suisse normande panoramaUne randonnée à pied ou une balade à vélo vous donnera l’occasion de découvrir de petites pépites façonnées par la nature. Il existe énormément de sentiers dont les niveaux de difficultés et de longueurs sont très variables. Donc pas d’excuses! Vous aurez ainsi le plaisir passer par la Roche d’Oëtre, une falaise de 118 mètres  surplombant la Rouvre. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par les gorges de Saint-Aubert, la Boucle du Hom (que vous pouvez même rejoindre en voiture, bande de fainéant) ou encore le pain de sucre.

Le patrimoine architectural

Côté patrimoine, là aussi il y a de quoi faire! Vous pouvez visiter notamment le château de Pontécoulant, point de départ de nombreux sentiers de randonnées. Nous pouvons aussi citer le château de La Pommeraye, et le château de la Tourelle ou du Bas de Martimbosq.

Suisse Normande domaine

La gastronomie normande

Le bonhomme ne pouvait pas ne pas vous en parler ! Il aime à dire qu’on ne connait pas un coin tant qu’on a pas goûter aux spécialités locales! Tiens cela devrait même être obligatoire ! En écrivant ces mots, je me fais peur. J’ai d’un coup l’image de Karadoc dans Kamelott qui me revient. Cependant, je suis sur qu’il serait du même avis que moi! Dans notre coin, il y a de nombreux producteurs de bonnes choses (fromages, charcuteries, alcools…). Ce serait un crime de ne pas en profiter. Et justement pourquoi ne pas en profiter à la guinguette sur les bords de l’Orne qui à lieu tous les dimanches à Pont-d’Ouilly.

Certes, de quoi prendre pas mal de calories et donc de devoir faire du sport pour éliminer tout cela. Et bim! On revient au sport ! Vous êtes piégé, vous êtes obligé  de venir en Suisse Normande. Un terrain idéal pour se faire du bien…je crois même qu’il y a de la Thalasso. Que demande le peuple…

 

Univers alternatif : La Suède Normande pour l’obtention des JO

Dans un univers alternatif, après ma visite en Suisse Normande et devant les nombreuses possibilités de pratiques sportives, j’aurais alors envie de me lancer un défi. Obtenir les JO d’hiver en Normandie pour avoir encore plus de sports disponibles dans notre région!

Première étape: donnez un nom qui sent le Nord et la Neige. J’aurais alors baptisé mon quartier la Suède Normande. Si!! Je peux! Il y a bien le Nice caennais! Et après tout c’est crédible, on a un magasin Ikea pas loin, les festivals Nordik Impact et les Boréales. J’aurais alors fait une véritable lobbying pour l’officialisation du nom!

Portes ouvertes pour vague de froid

Pour la seconde étape j’aurais commencé à bosser sur les infrastructures. Bon…clairement…le problème majeur aurait été le climat. J’aurais alors demandé à tous les magasins picard de laisser leurs portes ouvertes pour rafraîchir l’air normand. Pas très écologique mais bon, faut savoir si on veut les Jeux Olympiques ou non! La réussite d’un projet passe souvent pas l’appropriation du dit projet par les habitants. J’aurais alors demandé aux Caennais de laisser leurs portes de congélateurs ouvertes pour donner un coup de pouce! Une bonne campagne sur les réseaux sociaux et le tour m’aurait semblé joué.

Finalement tous mes efforts auraient été vains. Le CIO n’aurait pas vu le potentiel de la Suède Normande. La facture énergétique aurait été immense et les pouvoirs publics auraient alors coupé court à mon rêve enneigé. Adieu les JO, adieu le bobsleigh, adieu l’épreuve de ski alpin dans la descente du Gaillon.

Moralité: en attendant l’avènement de Suède Normande, misez sur une valeur sûre, misez sur la Suisse Normande