Comment reprendre le sportComment reprendre le sport devant la télévision ? J’imagine aisément votre tête face à cette bien étrange formule. J’en conviens, cela ressemble bien plus au début d’une caustique blague d’aficionados du running qu’à un postulat de départ crédible pour causer sport. Mais non, ce n’est ni une blague, ni même une légende urbaine, et je suis l’acteur principal de cette étrange histoire. Je vous imagine déjà lâcher dans un soupir désappointé « Mais comment en est-il arrivé là…? »un peu comme se plaisait à me dire ma prof de sport.

Pour ma défense, je répondrai d’abord, en quasi paraphrasant l’ami Claudy Focan,  « Ne le juge pas; tu ne le connais pas et tu es déjà occupé à le juger« . Et ensuite, en vous disant que cette joyeuse formule n’était qu’un perfide subterfuge pour attirer votre attention..C’est certes quelque peu fourbe, mais maintenant que je vous tiens, je vais pouvoir tout vous expliquer.

Épisode 1 : L’évaluation physique…

…ou ce pénible constat personnel. Plutôt sportif depuis mon enfance, j’ai, depuis trois à quatre ans, multiplié les pépins physiques, au point que mon kiné soit devenu mon meilleur ami. Je suis d’ailleurs prêt à parier qu’avec le coût total de mes séances, le bougre a dû réussir à s’acheter une île sous les tropiques. Mais qu’importe…

Pendant cette période de 3/4 ans, chaque reprise du sport s’est, à chaque fois, soldée par un cuisant échec et surtout de nouvelles lésions. Bref mon corps refusait l’obstacle.  La variété des blessures était d’une « variété » toute française puisqu’il y en avait  « en haut…en bas…à gauche…à droite… » [Yannick style Off]. Lorsque l’on a des références de haute volée, il est important de savoir les placer…Bref, mon état était l’aboutissement d’années à ne pas/ou peu soigner les petits pépins liés à ma pratique du sport.

 

Épisode 2 : Pourquoi reprendre le sport?

Face à un tel constat, effectivement la question se pose. J’aurais pu me résigner et m’accommoder de la situation. Mais voilà, du fait de ma sédentarisation professionnelle, j’ai vite compris que la situation allait rapidement devenir problématique. Travaillant sur PC quasiment toute la journée, le fameux embonpoint était déjà là, tapi dans l’ombre de cette fieffée seconde part de gâteau au chocolat. Non, l’abandon du sport n’était pas une option envisageable. Le déclic fut quand je m’aperçus que le dessin du serpent boa du petit prince pouvait aussi très bien me représenter allongé sur une plage. Et vous le savez peut être, qu’à ce petit jeu là, il n’est hélas pas question de bon et de mauvais profil, mais simplement d’un mec moyen qui tend dangereusement vers son propre stéréotype.

L’heure était donc à l’action…et un peu à la réflexion aussi, tant mon corps semblait taquin en matière d’effort physique. L’objectif était donc de ne pas (re)faire n’importe quoi afin de maximiser les chances de refaire du sport sur le long terme. Finalement là était la vraie question: comment reprendre le sport de façon durable?

Dans ma situation, le choix fut radical: une reprise à zéro du sport. La phase d’acceptation de ce constat ne fut pas excessivement longue tant ma forme était déjà proche de…zéro. Il fallait donc choisir de réapprendre l’effort à mon corps. Ce « reset » me permit de partir d’une feuille blanche. Restait à bien choisir mes activités physiques et à construire un programme adapté.

 

Épisode 3 : MCS bien etre mon outil de reprise

Par où débuter? Quel sport pratiquer pour reprendre ? L’inspiration me manquait. Mais parfois la vie est espiègle, et alors que je zappais sur ma télévision, je suis tombé par hasard sur une chaîne de sport un peu particulière. Son nom: Ma chaîne sport Bien-être, ou plus simplement nommée MCS bien etre. Ce premier contact avec cette chaîne se fit devant une séance de pilates. Inculte comme il se doit, j’avais bien entendu parler de ce « truc » mais sans réellement m’y intéresser. Mais cela a totalement fait écho à mes besoins du moment. J’ai donc regardé les autres programmes et j’ai compris que je pouvais y faire mon petit marché pour me faire un programme aux oignons.

Avec mon profil typique de cas désespéré pour le sport, j’ai choisi un véritable retour en douceur, et en profondeur. En prenant appui sur les programmes de MCS bien être, j’ai développé une stratégie en 3 temps pour cette reprise.

Mes premières séances ont été à base de cours de Yoga.  le nom spécifique de ce dernier est Vinyasa Hacha. Après 2 semaines, j’ai ensuite ajouté des séances de pilates à mon programme. Le principe est celui d’une gym douce qui combine des mouvements des muscles profonds et des étirements qui permettent un bon maintien du corps et de la colonne vertébrale. Enfin après un mois, et toujours sans délaisser les autres pratiques, je suis passé au fitness. Il existe un réel choix en la matière, mais pour ma part, je sens que je n’en suis pas à ce que « je m’entraîne avec Malika Menard« . J’ai débuté cette pratique avec BA Fitness.

Programme:

  1. Yoga avec l’émission Namaste Yoga
  2. Pilates avec l’émission Pilates Gym douce
  3. Fitness avec l’émission BA Fitness

 

Où trouver Ma Chaîne Sport Bien être ?
canalsat chaîne 75
SFR chaîne canal 70
-Sur internet à l’adresse mcsbienetre.fr

 

Épisode 4 : le premier bilan…

Tout d’abord, après ce mois et demi de reprise sportive, mon corps ne donne aucun signe de fatigue, et surtout aucune douleurs douteuses ne sont apparues. Je me sens plutôt  » sur la montante » en terme de forme, et ce travail en profondeur me permet de perdre petit à petit l’appréhension de la blessure. Pour moi, ces émissions de sport sont donc d’excellents outils pour une reprise du sport en douceur et surtout à mon rythme.

C’est aussi, à mon sens, une belle porte d’entrée pour découvrir ces pratiques sportives. Bien sûr, il n’ est pas question de parler de substitution à une pratique encadrée par des professionnels. Aujourd’hui ma « petite cuisine » sportive m’a surtout permis de retravailler ma base musculaire tout en ne la sollicitant pas excessivement. A terme, bien entendu j’envisage de retourner en extérieur, notamment pour reprendre le running mais je ne souhaite pas précipiter les choses et surtout absolument pas lâcher le Pilates. D’ailleurs, je décerne une mention spéciale à cette pratique. Très belle découverte…

Question image, je dois vous avouer que jamais je n’aurais pensé faire un jour du sport dans mon salon et de surcroît devant ma télévision. J’avais comme seuls souvenirs dans mon esprit ceux liés à Gym Tonic de Véronique et Davina. Et parlons franchement ce n’est pas ultra « funky » question imaginaire. Cependant, après ce mois et demi de pratique, j’assume et vis très bien le fait de faire du sport au cœur de mon salon.

 

Épidode 5 : Comment reprendre le sport devant sa télé : mon univers alternatif

Vous savez, la proposition « Comment reprendre le sport devant la télévision » peut être entendue de façon quelque peu différente…C’est sans aucun doute ce qui aurais pu m’arriver dans une vie alternative où j’aurais fait le remarquable choix…de suivre le rythme de la douce monotonie du quotidien. Oui, j’aurais très bien pu reprendre le sport devant ma télévision…bien installé au fond de mon canapé. Une main sur la télécommande et l’autre dans mon…Bref à l’image d’un Al Bundy, j’aurais pu regarder dans le poste des sportifs suer à ma place et laisser, à l’ombre de ma flemme, gentiment pousser mon ventre.

Pour atteindre ce difficile objectif, la mise en place d’un programme et d’une véritable organisation est plus qu’essentielles. Il ne faut surtout pas avoir peur de penser les choses en grand. Sachez que c’est dans les petits détails que se niche la réussite des grands projets. C’est avec cette exigeance qu’on peut faire d’un simple ventre cet objet rebondi faisant l’admiration des petits et des grands.

Tout d’abord, il faut être bien organisé. Un programme TV, un paquet de chips, et un téléphone portable ne doivent jamais être à une distance supérieure à un bras tendu. La règle de base : pas de déplacements superflus. Certains tenteront le fauteuil simple mais je vous le déconseille car il ne permet pas l’alternance de la position assise à allongée. Non le canapé est de rigueur! A l’écran pas de place à la demi-mesure, le programme c’est sport…sport et sport. Vous pouvez cependant alterner les sports. Si vous pouvez râler et traiter les sportifs à l’écran de fainéants c’est que vous tenez le bon bout.

Pour éviter la surdose? pensez à bien vous munir d’une console de jeu pour montrer que -vous- vous avez éliminé le Barça…! à FIFA 17 -certes- mais vous avez bien éliminé le Barça! Rien ne vous empêche de saupoudrer ce programme d’une bonne dose de mauvaise foi épicée de goujaterie, lorsque votre moitié commence à remettre en cause votre programme de haute précision. Dès son entrée dans la pièce, ayez le réflexe de mettre à l’écran le clip Eric Pritz Call on me  » Oui c’est de la Gym et j’apprends les mouvements avant de me lancer et non ma chérie c’est pas vulgaire c’est de la gym !  

Dernier conseil pour être au top de la performance, la question du ravitaillement etant piégeuse, il faut avoir le réflexe livraison à domicile, et ce même pour les sacro-saints packs de bières. Monter 3 étages des packs dans les bras, c’est ni plus ni moins considèré comme une activité physique dissimulée. L’ascenseurs est alors toléré mais n’en abusez pas. Faites travailler les autres. N’allez pas ruiner tous vos efforts sur une connerie. Allez je vous laisse sur le proverbe du jour

Garder la forme ou garder ses formes, choisis ton camp