A l’issue de la soirée découverte du spectacle La cathédrale de Guillaume et de la tapisserie Game of Thrones, un temps d’échanges était organisé par nos hôtes. Ces derniers -acteurs du tourisme-  nous présentèrent des artisans locaux et leurs produits dans une thématique médiévale et un soupçon de Medieval Fantasy. Trois d’entre eux m’ont séduit par la qualité et l’originalité de ce qu’ils proposaient, ainsi que par leur sympathie et énergie.

 

Découvrir la bière artisanale normande Vikland : la bière Viking

Dans un coin de la pièce de la réception, mes yeux se posent immédiatement un stand où se tiennent fièrement deux tireuses à bière. Bon quand je dis « fièrement » ce n’est évidemment qu’une déformation de mon esprit qui rend -à mes yeux- tout ce qui est lié à de la bière artisanale plus grand qu’il n’est en réalité. Toujours est-il, qu’en m’approchant, je vis que ces tireuses appartenaient à la brasserie artisanale de Saint-Mère-Eglise. Tiens tiens…

La Brasserie de Sainte-Mère-Eglise

Je rate rarement l’occasion de découvrir de nouvelles bières. Et cette soirée ne fit pas exception. Je ne connaissais absolument pas cette brasserie qui comme son nom l’indique se situe à Sainte-Mère-Église. J’ai rencontré les très sympathiques Jérôme et Laurence qui ont ouvert leur brasserie artisanale en 2014. En s’installant dans l’une des premières communes de France libérées le 6 juin 1944, leur packaging ne pouvait naturellement que pencher vers l’univers de l’époque avec notamment la présence de pinup sur leurs bouteilles. Ici pour la soirée, deux bières dont une qui se nommait la Vikland étaient proposées à la dégustation.

La Vikland : la bière Viking

biere rencontres medieval fantasy vikingLorsque l’on me parle de bière de viking, j’ai, toujours en premier lieu, tendance à penser à Benoît Poelvoorde incarnant un certain Monsieur Manhattan partant un jour à la rencontre de Willy Heudin. Bien plus d’ailleurs qu’à l’univers medieval fantasy ou à la mythologie nordique.

Mais ici ce n’est pas du plomb en fusion qui est proposé mais bien la Vikland. Son nom vient du terme Vik qui signifie en vieux norrois une baie comme celle qui caractérise le Cotentin. Cette bière au malt fumé au bois de hêtre est pleinement entrée en adéquation avec mon palais. Cette bière ambrée se caractérise par des arômes de bacon grillé. Ce brassin est réellement atypique. Je le voie bien avec un bon saucisson ou une raclette.

Une brasserie artisanale déjà primée pour ses bières

biere rencontres medieval fantasySi vous trouvez mon avis peu fiable sachez que cette même Brasserie de Sainte-Mère-Eglise a été triplement médaillée en août 2019 à Londres lors des World beer Awards. Elle a aussi remporté deux médailles d’or au France Bière Challenge. La Vikland m’a tant accroché que j’ai même acheté un « petit pack découverte » pour continuer de déguster leur gamme. Chose que je ne fais d’ordinaire absolument jamais lors de ce type d’event ! Je les aime toutes. Cependant j’adore la Diamond Lily: une brune qui tend vers les saveurs de café, ainsi que la rousse Wendy Belle. Bon pour être critique et sincère, je dirais que j’ai un peu  moins d’affinité avec leur Pale Ale. Mais là, c’est simplement parce que je ne suis pas un adepte du genre. Clairement chez eux il n’y a rien à jeter et surtout tout à boire…Notamment, la bière de Noel parfaitement de saison.

 

Et Goûter le Pipi du dragon…Medieval Fantasy ou produit healthy

Rien à voir avec Drogon, Viserion et Rhaegal les dragons de Daenerys et l’univers medieval fantasy. En effet, nous sommes plutôt sur une boisson pour booster le corps produit par Carole Simon et Pascal Mendy qui se cachent sous le nom de Madame Green.

Par les créateurs des bonbons bio : les Biobecs

Leur nom vous dit peut-être quelque chose si vous êtes des adeptes des biobecs, ces bonbons 100% fruits, 100% Bio et 100% naturels. Les biobecs sont, à mon sens, l’alternative parfaite aux bonbons bien trop chimiques et sucrés dont je suis -hélas- encore trop accro. En effet, ces deux amoureux de l’agriculture biologique confectionnent les biobecs de façon artisanale et dans l’esprit Raw Food. Leurs bonbons se présentent sous forme de lacets de fruits déshydratés à basse température. Par ce procédé, les fruits conservent un maximum de vitamines et de nutriments. Et côté goût, on y retrouve celui des fruits à l’état pur. Un plaisir de grignoter sainement.

Le pipi du dragon : booster naturel

boisson rencontres medieval fantasy pipi dragonMais ce soir-là, à Bayeux, ils présentaient le pipi du dragon: une boisson fabriquée dans leur ferme à Chênedollé dans le bocage virois. Face à ce nom et cette boisson jaune fluo, moi qui suis d’un naturel curieux pour les curieuses choses naturelles, il a donc fallu -bien entendu- que je goûte ce jus sans sucre. Ce produit healthy est pressé à froid. Il est à base de citron, gingembre, curcuma, piment et poivre. Chaque ingrédient apportant ses propriétés et ses bienfaits pour le corps.

Son goût est surprenant et enflamme les papilles. Je l’ai goûté « pur » mais il peut être dilué dans l’eau ou ajouté à de la limonade. Toutefois attention les loulous, si les saveurs du gingembre n’est pas votre tasse de thé, préférez-lui plutôt sa cousine « le pipi du dragon pink » à base –elle- de citron, d’hibiscus, de cannelle, de cardamome, de clou de girofle, de gingembre, de coriandre, de piment et de poivre. Là, le gingembre y est beaucoup moins prononcé.

 

Chasser des dragons en réalité virtuelle avec Cahem

Dans une autre vie, avant d’avoir ma fille, j’étais un grand amateur de jeux vidéo dont le très chronophage World of Warcarft et des jeux de au thème médiéval fantastique. Du coup, croiser un homme avec une épée et un jeune dragon sur l’épaule était quasiment mon lot quotidien et n’avait rien d’étonnant. Aujourd’hui…Beaucoup moins ! Alors quand Michel Barbier fondateur du parc de réalité virtuelle Cahem, m’aborda avec son dragon ma curiosité fut plus que titiller ici aussi !

Du medieval fantasy en réalité virtuelle

Lors de cette soirée, cet homme proposait aux personnes présentes de tester l’immersion dans un monde virtuelle en mode FPS (jeu de tir à la première personne). Pour ma plus grande joie, je vois mon tour arriver. Je m’équipe alors d’une charlotte sur la tête -l’accessoire qui me donne un charme fou-  puis du casque de réalité virtuelle fixé. Enfin je prends dans mes mains deux contrôleurs HTC Vive. Et hop me voilà déjà plongé dans un univers Mediveval Fantasy un arc à la main !

medieval fantasy cahem

Le mode proposé lors de ce cette soirée, est un tutoriel pour archer, mais l’immersion est ultra réussie. Les monstres s’enchaînent à gauche à droite, devant moi et moi qui dois les tuer à l’aide de mon arc virtuel qu’on prend un vrai plaisir à manier avec nos deux contrôleurs. Clairement c’est ultra addictif !! Je n’avais jamais eu l’occasion de tester du matos de ce type, et mon petit cœur bat alors la chamade tout en lançant habilement un message en morse…E.N.C.O.R.E

Un parc virtuel Cahem à Caen et à Rouen

Ce petit amuse-bouche donne vraiment envie d’en voir plus. C’est en bonne place dans ma liste de bonnes résolutions 2020. Aller faire un tour à Mondeville 2 et toquer à leur porte sera sans doute plus facile que de reprendre le sport. Quoique ! Là-bas, je pourrai tester leur Kat Walk. C’est un harnais relié à une plateforme vous permettant de faire bouger votre personnage grâce à vos propres déplacements. Et sur les vidéos cela semble plutôt sportif.

Je creuse et je vois que des modes coopératifs sont disponibles. Trop bien ! Enfin, les gars développent leurs propres jeux. Et quand on voit le résultat on a envie de mettre une pièce dans le bazar. En plus, on me dit dans l’oreillette qu’il y existe une belle réduction de 50% pour le début d’année 2020 sur leur page Facebook. Pour terminer sur une note historique, et pour faire mon intéressant, sachez que le mot « Cahem » fait partie des anciens noms utilisés pour désigner la ville de Caen.

 

La tapisserie de ma fille…Ou quand ma fille refait la tapisserie

Dans un univers alternatif, après mon retour de ma visite à Bayeux autour du thème de la tapisserie de la reine Mathilde, j’aurais eu droit à un petit supplément offert par ma fille de 11 mois. En effet, la reine mimi sait désormais se tenir en appui sur ses jambes. Du coup, elle a tendance à se carapater dans sa chambre. Et croyez-moi en quelques instants, c’est un véritable champ de bataille qui se matérialise devant moi! On comprend alors bien vite que si on n’intervient pas il va y avoir de l’expression artistique ou autre performance à l’œuvre.

Toutefois dans un univers alternatif, je n’aurais pas eu le courage de m’opposer à ce fougueux talent naissant. Un peu comme face à un dragon qui a décidé de refaire la déco d’un palais. C’est à dire dans un style medieval fantasy en quelques coups de griffes, de queue et un chouia de flammes. Ma fille aurait alors laissé libre court à sa créativité.

Son oeuvre aurait eu, non pas trois niveau de lecture (comme la véritable tapisserie de Bayeux) mais seulement deux. Cependant cela aurait été bien suffisant! Tout d’abord, Ses jouets et peluches auraient noyé le parquet sous leur amoncellement. En prime, Certains d’entre elles auraient été éventrée. Si si c’est possible! Ensuite,  le second niveau de lecture aurait eu lieu sur les murs de sa chambre. Une magnifique fresque à base de stylo et de reste de repas astucieusement subtilisés. Nous aurions été dans un style abstrait, mais on aurait clairement senti tout la patte de l’artiste.

Moralité : Il y a quand même plus qu’un pas entre le fantastique médieval proposé à Bayeux à la fantaisie magistrale proposée par ma fille…