Mercredi débutait la semaine de la comédie UGC se déroulant du 5 septembre au 11 Septembre 2018. Cette 8eme édition, comme ses précédentes, mettra en avant le film de comédie. Et vous êtes –sans aucun doute- d’accord avec moi, rien de mieux que quelques comédies à voir comme prescription pour contrebalancer les douloureux effets de la rentrée.

Pour l’occasion le bonhomme a été invité par UGC au cinéma UGC Mondeville afin de faire le plein de films comiques, de bon humour et de bonne humeur durant cette semaine de la comédie. Cela fait peu de temps que je parle cinéma mais il faut dire que je commence à y prendre gout pas pas seulement concernant les comédies à voir.

 

Le principe de la semaine de la comédie UGC

C’est on ne peut plus simple. Du 5 au 11 septembre 2018, les complexes UGC Ciné Cité Les Halles, UGC Gobelins, UGC La Défense, UGC Cyrano Versailles, Lyon Confluence, Lille, Nancy Saint-Jean, Atlantis à Nantes,  Bordeaux, Strasbourg, et donc celui de Mondeville proposent un programme de 22 films de comédie dont 9 avant-premières.

Outre les 9 avant-premières, les autres films en salle sont les comédies de l’année 2018 et des grands succès du genre remis à l’écran pour l’occasion. De quoi véritablement alterner entre découverte, séance de rattrapage 2018 et plaisir de découvrir des classiques sur grand écran. Les tarifs sont de 4€ la place et de 6€ pour les avant-premières.

 

Les comédies à voir

…Ou à revoir durant la semaine de la comédie UGC 2018. Comme vous l’avez compris, le spectateur peut picorer, selon ses envies, dans 3 types de petites douceurs au programme de cet événement cinéma.

Comédies à voir

Les comédies à découvrir en avant-première

  • I feel good (Réalisation Benoît Delépine et Gustave Kervern)
  • Voyez comme on danse (Michel Blanc)
  • En liberté ! (Pierre Salvadori)
  • Le grand bain (Gilles Lellouche)
  • Le jeu (Fred Cavayé)
  • Le poulain (Mathieu Sapin)
  • Les beaux esprits (Vianney Lebasque)
  • Lola et ses frères (Jean-Paul Rouve)
  • Mauvaises herbes (Kheiron)

De quoi se faire joliment plaisir, sans même passer par la case rattrapage des films 2018 qui nous aurions pu manquer.

Les comédies de l’année 2018

  • Champions (Javier Fesser, 2018)
  • Larguées (Eloïse Lang, 2018)
  • Gaston Lagaffe (Pierre-François Martin-Laval)
  • La Ch’tite famille (Dany Boon)
  • La Finale (Robin Sykes)
  • Les Tuche 3 (Olivier Baroux)
  • Tout le monde debout (Franck Dubosc)

Un mini box office 2018 spécial humour pour ne pas s’en vouloir d’avoir manquer les meilleurs films drôles de cette année.

Les comédies cultes

  • Sérénade à trois (Ernst Lubitsch, 1933)
  • Embrasse-moi, idiot ! (Billy Wilder, 1964)
  • Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (Jean-Pierre Jeunet, 2001)
  • Les Producteurs (Mel Brooks, 1968)
  • Nous nous sommes tant aimés (Ettore Scola, 1974)
  • The Party (Blake Edwards, 1969)

J’aime beaucoup le parti-pris de faire ou de refaire découvrir à un nouveau public ces classiques du cinéma et de la comédie. Personnellement, je ne l’ai ai pas tous vus et pour ceux que j’ai déjà vus, je trouve l’idée de les voir en grand écran réjouissante.

 

Le programme du bonhomme pour la semaine de la comédie UGC 2018

Durant les 22 films au programme de cette 8eme édition, et selon son temps libre disponible, le bonhomme s’est fait ,pour la semaine, une petite sélection de cinq comédies que je vais vous dévoiler. Pour quasi paraphraser la cérémonie des Césars : « Dans la catégorie meilleur film de comédie, les nominés sont » :

Le grand bain (Réalisateur : Gilles Lellouche)

Je ne vais pas vous mentir, c’est le film qui m’intéresse le plus. Gilles Lellouche, déjà réalisateur des infidèles et de Narco, réunit avec ce nouveau film un beau petit casting d’acteurs. A l’affiche, Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde plus Jean-Hughes Anglade, Leïla Bekhti, Virginie Efira, Marina Foïs, Philippe Katerine, tout ce que j’aime ou presque en matière d’acteur.

Le synopsis : A la piscine municipale, un groupe d’homme, sous l’autorité d’une ancienne gloire des bassins, se lance dans une discipline jusque-là propriété de la gente féminine : la natation synchronisée. Déjà rien que le côté décalé me plaît. Le film sortira le 24 Octobre 2018. Et quelque chose me dit que c’est sûrement de celui-ci dont je parlerais la prochaine fois dans ma catégorie cinéma. A coup sur, un des comédies à voir pour cette rentrée.

 Le Jeu (réalisation Fred Cavayé)

En 2016, Fred Cavayé a déjà réalisé la comédie Radin avec Danny Boon. Ici, avec Le Jeu, ce remake du film italien Perfetti sconosciuti de Paolo Genovese sorti en 2016, il réunit Bérénice Bejo, Suzanne Clément, Stéphane De Groodt, Vincent Elbaz, Doria Tillier, Roschdy Zem. Dans ce film, Fred Cavayé choisit de traiter de la place du téléphone portable dans nos vies. Le film sortira en salle le 31 Octobre 2018.

L’intrigue : Le temps d’un dîner, des couples d’amis décident de jouer à un jeu : chacun doit poser son téléphone portable au milieu de la table et chaque SMS, appel téléphonique, mail, message Facebook, etc. devra être partagé avec les autres. Le jeu anodin se transforme vite en cauchemar.

I feel good (Réalisation Benoît Delépine et Gustave Kervern)

Cette autre avant-première est l’œuvre du duo Délépine Kervern. Ces derniers sont, notamment, déjà les auteurs de la comédie un peu déjantée Saint-Amour ou de l’ovni Near Death Experience.   Ici, les deux hommes entraînent Jean Dujardin et l’actrice Yolande Moreau dans ce film qui sortira le 26 septembre 2018.

L’histoire tourne autour de Monique Pora qui dirige une communauté Emmaüs. Un jour, elle voit débarquer son frère, Jacques, qu’elle n’a plus vu depuis des années. Ce quadra, bon à rien, n’a qu’une obsession : trouver l’idée qui le rendra riche. Cette quête et leurs retrouvailles mettront en lumière deux visions du monde très opposées.

La Ch’tite Famille (Réalisateur Dany Boon)

Ensuite, parlons de mon 4eme choix des comédies à voir. Pour moi ce sera une séance de rattrapage 2018 pour cette 6eme réalisation de Danny Boon. Je n’ai pas eu l’occasion de voir ce second film qui revient sur l’univers « ch’tis ». Pourquoi j’y vais ? Outre le fait que je ne veux pas mourir idiot, c’est aussi parce que je suis irrationnellement accro à ce que fait Valérie Bonneton.

Le synospsis : Valentin -qui a menti sur ses origines ch’tis- est un designer réputé. Il se prépare avec sa femme au vernissage de leur rétrospective au palais de Tokyo à Paris. Mais sa famille débarque inopinément dans la capitale le jour du vernissage. Peu après, Valentin, à la suite d’un accident devient amnésique et sa mémoire reste bloquée vingt-cinq ans en arrière, à l’époque où il s’apprêtait à quitter sa région natale.

Les producteurs (réalisateur Mel Brooks)

Enfin, dernier choix des Comédies à voir: Les producteurs. En effet, fan d’absurde et de burlesque, je ne peux pas passer à coté de ce film de Mel Brooks. Ce dernier a bercé ma jeunesse avec des films tels que Sacré Robin des Bois, ou encore La folle histoire de l’espace, et La folle histoire du monde. La question qui me vient maintenant est « comment je n’ai pas encore vu Les Producteurs ? ». Cet oubli sera réparé à la fin de cette 8eme édition de la semaine de comédie UGC.

Ce film de 1968 a pour synopsis, l’histoire de deux escrocs sans le sou qui cherchent à monter une comédie musicale désastreuse à Broadway pour tirer profit du flop prévisible. Le titre du spectacle : Le Printemps d’Hitler. Tout un programme…

 

Enfin, si mon temps me le permet, le film de Kheiron Mauvaises herbes me tenterait bien aussi. “Les Tuche 3”, « Tout le monde debout », première réalisation de Franck Dubosc et enfin le loufoque The Party du maître Blake Edwards sont -au cas où- inscrits sur ma liste de comédies à voir.