Aujourd’hui je poursuis avec vous mon voyage au pays des dessins animés de mon enfance que j’aimerais partager un jour avec ma fille. Après avoir abordé « Les mystérieuses cités d’or » et « Les Mondes engloutis », j’avais envie d’évoquer un nouveau dessin animé des années 80. Si je vous dis « Clémentine quand tu fermes les yeux», une partie d’entre vous va me répondre « Tu devines le merveilleux » et et sans doute deviner que nous parlions du générique du dessin animé Clémentine.

DVD Clementine

Étrangement, l’animé Clémentine est tombé dans un relatif oubli alors qu’il a profondément marqué ses plus fidèles téléspectateurs. Nous allons donc ensemble nous rafraîchir la mémoire, tenter de comprendre pourquoi cet oubli et en quoi je souhaite partager ce dessin animé des années 80 avec ma fille.

Clémentine : un dessin animé français de 1985

Les détails sur la production et la diffusion de ce dessin animé des années 80

Générique Clémentine

La série télévisée d’animation Clémentine est née dans l’esprit de Bruno-René Huchez. En 1985, il propose une histoire inspirée de son enfance à Jacqueline Joubert alors directrice des programmes Jeunesse sur Antenne 2. Cette dernière accepte et BRH s’entoure alors de Gilles Taurand et Olivier Massart pour les scénarios et les dialogues, ainsi que de René Borg pour la production. Pour la petite histoire, il faut savoir que René Borg a également été le réalisateur de Wattoo Wattoo et de la première saison des Shadocks. Cela pose un peu le bonhomme !

La première diffusion de cette série d’animation eut lieu dans l’émission Récré A2 le 2 octobre 1985. Ce dessin animé comprend 39 épisodes de 22 minutes répartis en deux saisons.

Le synopsis de de la série animée Clémentine

Clémentine enfantsDans les années 1920, Clémentine petite fille joyeuse et rêveuse de dix ans est victime d’un accident d’avion avec son père aviateur. Cet accident est provoqué par le démon Malmoth qui a juré la perte de Clémentine.  A la suite de cet accident, la petite fille se retrouve privée de l’usage de ses jambes et se retrouve en fauteuil roulant.

C’est alors qu’une fée –nommée Héméra- dans une bulle bleue apparaît à son chevet. Elle lui propose de vivre de merveilleuses aventures en voyageant à travers le monde (où elle retrouve l’usage de ses jambes le temps d’un rêve). Dans le même temps, le démon Malmoth s’aperçoit qu’il a échoué et décide d’envoyer ses sbires pour poursuivre Clémentine dans ses rêves pour terminer le travail.

 

Les personnages du dessin animé Clémentine

Dans ce dessin animé des années 80, on rencontre énormément de personnages dont , bien entendu, des personnages récurrents.

Les personnages principaux dans Clémentine

L’héroïne Clémentine Dumat

Vivant en France à Vélizy-Villacoublay avec son père Alex, la petite fille de 10 ans a un frère nommé Petit Boy. Victime d’un accident d’avion, elle est alors privée de l’usage de ses jambes. Mais surtout elle découvre qu’elle est la cible du démon Malmoth qui la veut à ses côtés pour l’éternité. Elle rencontre alors la fée Héméra qui lui fait vivre des voyages merveilleux.

La fée Héméra et sa bulle bleue

héméraLa fée Héméra vient en aide à Clémentine quand celle-ci est victime des attaques de Malmoth. Elle la sauve pour la première fois juste après son accident quand Malmoth tente de l’entraîner dans son antre de feu. Ensuite, pour consoler Clémentine, la fée l’emmène dans des voyages merveilleux à l’aide de sa bulle bleue. Les principaux pouvoirs de cette dernière consistent à faire voyager dans le temps, cependant elle possède également d’autres pouvoirs avec le rayon d’énergie bleue.

Hélice le chat accompagnant Clémentine dans ses voyages

Hélice est un petit chat espiègle avec une houppette sur le sommet du crâne. Il devient rapidement le compagnon de voyage de Clémentine dans ses rêves. Dans ces derniers, la fée Héméra lui fait apparaître sur la tête un casque d’aviateur. Ce casque d’aviateur avec une hélice lui donne la faculté de voler. Il obtient également -toujours dans les rêves de Clémentine- la faculté d’être compris par les humains. Dans vie « réelle », il parle également mais uniquement aux autres animaux.

Malmoth et ses grouillants

Malmoth Malmoth est un démon de feu. Toutefois, ses premières apparitions dans la série se font  sous forme de nuage, d’éclairs ou encore d’un rocher comme lors de l’accident de Clémentine. Cependant rapidement, il se manifeste essentiellement par le biais de flammes. Malmoth est décrit comme l’instigateur du mal sur la Terre.  Les pouvoirs de Malmoth sont souvent liés au feu mais pas seulement. Il réussit par exemple à provoquer une éruption volcanique mais aussi à envoyer Clémentine et son père en pleine Première Guerre mondiale. Toutefois, il utilise principalement ses envoyés pour mettre la main sur la jeune fille.

Malmoth et ses grouillantsLes envoyés de Malmoth se nomment les grouillants. De façon générale, ils opèrent sur terre selon leurs propres motivations. Mais ils se voient confier par Malmoth la mission supplémentaire de lui livrer Clémentine. Ils peuvent être directeur de cirque comme Mollache, médecin comme le Dr Billot ou encore magicien. Lorsque ses sbires échouent, en général en mourant, Malmoth les punit en les transformant en grouillants et les fait  agoniser dans une fournaise facilement assimilable à l’enfer. 

Les personnages secondaires dans Clémentine

L’aviateur Alex Dumat : le père de clémentine

C’est un héros de la Première Guerre mondiale et il fait figure de pionnier de l’aviation. Après son accident avec sa fille. Il culpabilise et dans un premier temps refuse de voler à nouveau. Puis ce papa sillonne le monde pour trouver un moyen de guérir Clémentine, mais également pour participer à des meetings ou pour venir en aide à Saint-Exupéry. Il ignore hélas que sa fille est victime des attaques de Malmoth.

Petit Boy : le petit frère de Clémentine

dessin animé Clémentine et petit boy

C’est clairement un mauvais élève qui excelle dans l’art de faire des bêtises, ce qui lui vaut d’être souvent puni par sa maîtresse d’école, Mlle Elvire. Cependant il apporte un soutien permanent à Clémentine dans ses épreuves. Enfin, il est jaloux de sa grande sœur car il aimerait pouvoir partir avec elle dans ses voyages merveilleux.

Les animaux Gontrand, Starlett O’Wawa et Ginette

gontrand et scarlett

Gontrand est un vieux chat sourd et philosophe qui vit sur l’aérodrome de Villacoublay. Il déteste les avions mais a la dangereuse manie de dormir sur la piste d’atterrissage. Heureusement il évite chaque fois de justesse les roues des avions…sans se presser. À la suite de sa rencontre avec Starlett O’Wawa, il reçoit en cadeau la puce Ginette comme palliatif à sa surdité. Starlett O’Wawa est une chienne travaillant dans le cirque Mollache. Cette grande coquette tombe amoureuse de Gontrand. Ginette est donc une puce mais une puce savante ! Adepte du sarcasme elle n’en est pas moins romantique. Elle connaît le morse, sait lire et écrire.

 

Pourquoi je souhaite regarder Clémentine avec ma fille

Chez les personnes qui ont des souvenirs de ce dessin animé, un étrange sentiment mêlant fascination et peur est souvent exprimé lorsqu’ils évoquent Clémentine. Je n’y fais pas exception.  Pourtant, j’aimerais tant partager avec elle cette si belle série animée.

J’aime ce dessin animé car il est tout à  la fois triste et beau

Il sait aborder des aspects difficiles de la vie…

Derrière des histoires enchanteresses et un style de dessin assez doux, cet animé aborde des sujets difficiles et tristes. Dans ce domaine, Clémentine n’a rien à envier à Princesse Sarah ou Rémi sans famille. On parle tout de même d’une petite fille de dix ans handicapée et dont un démon a juré la perte. Cela se pose là en matière de situation « difficile »! De plus, les événements que rencontre Clémentine au fil de la série sont eux aussi finalement assez sinistres.

…De façon intelligente

dessin animé ClémentineDes événements tels que la maladie ou la perte d’êtres chers  sont – à mon sens- abordés d’une façon intelligente.En effet,il n’y a ni sentimentalisme ni pudibonderie. Et c’est là tout la force de ce dessin animé ! La force de caractère et la gentillesse de Clémentine vont au final lui permettre de guérir et de vaincre le terrible Malmoth.

Et si on va plus loin, on peut même dire que le mal dont souffre Clémentine est -sans doute- personnifié sous les traits du démoniaque Malmoth. Clémentine va vaincre sa peur qui nourrissait finalement la puissance de Malmoth. Et non ce n’est pas un spoil ! Cela reste un dessin animé…Vous imaginez bien que cela va bien se terminer. Ce n’est pas « Requiem For a Dream », non plus ! Seul petit bémol sur la qualité de ce dessin animé, la seconde saison est, pour moi, absolument ratée. Elle perd du sens avec une suite de l’histoire assez bancale.

Pourquoi j’aimerais tant que ma fille regarde avec moi ce dessin animé

Clémentine est l’une des rares séries animées où le personnage principal est handicapé

Clémentine Malade

En ayant pour héroïne une petite fille avec un handicap, le dessin animé Clémentine traite plus globalement du sujet très difficile de l’enfant malade. Il me semble important de sensibiliser ma fille à ce sujet. Le choix de faire de Clémentine une héroïne à qui il arrive plein d’aventures montre qu’il ne faut pas pas réduire une personne à sa pathologie. La maladie ne doit pas définir l’être entier. Le malade n’est plus un enfant, un homme ou une femme, mais d’abord diabétique, cardiaque, handicapé moteur ou mental, etc…).

C’est une belle leçon de vie que le dessin animé Clémentine nous offre. En effet, Clémentine continue d’exister, de vivre, de grandir, non pas seulement en dépit de la maladie, mais au-delà de la maladie.  Et par la puissance de son imagination, de sa volonté d’être, de son courage et de l’amour, Clémentine est -avant d’être une malade- une enfant. Une enfant qui comme tous les enfants, voyage et rêve qu’elle voyage. Une enfant, donc. Et non, une enfant malade.

A la découverte d’histoires et de coutumes du monde avec Clémentine

dessin animé Clémentine histoire du mondeAu fil des épisodes et des voyages, Clémentine rencontre un grand nombre de personnages réels ou fictifs et/ou issus du folklore. Elle côtoie de nombreuses figures issues de la littérature ou de différentes périodes de l’Histoire. Ainsi, elle croise notamment Pinocchio (Italie), Hansel et Gretel (Allemagne), Oliver Twist (Angleterre), Nils Holgersson (Suède), Momotarō (Japon), mais aussi Léonard de Vinci (Italie) et le pharaon Akhénaton (Egypte). Il faut savoir que de toutes les rencontres, une seule a été inventée par les réalisateurs : celle de Mohann. Cet enfant qui a grandi dans la jungle sans compagnie humaine, et qui a été adopté par un groupe de chimpanzés, est l’archétype de l’enfant.

Enfin la seconde saison permet de découvrir bon nombre de héros de l’aviation du début du vingtième siècle. Ainsi Jean Mermoz, Charles Lindbergh, Dieudonné Costes, Maurice Bellonte, Alan Cobham, ou encore Alberto Santos-Dumont intègrent le fil de l’histoire de Clémentine. J’aime cette richesse culturelle tout comme dans le dessin animé Les mondes engloutis.

 

Les trucs que vous ne savez peut-être pas sur Clémentine

L’idée de la série Clémentine est liée à l’enfance de Bruno Huchez

En effet, à l’âge de huit ans, Bruno-René Huchez tombe gravement malade et il est contraint de rester au lit. Sa mère décide alors, pour l’aider à passer ce moment difficile, de lui raconter l’histoire d’une petite fille voyageant à travers le monde alors qu’elle était gravement malade. Et c’est ainsi que la petite Clémentine a commencé à prendre corps dans l’esprit de BRH.

Une personne très connue se cache derrière le générique de Clémentine

dessins-animes cobraJe pense que vous connaissez tous ce générique. Nous l’avons tous au moins entendu une fois dans notre vie. Une partie d’entre vous sait que l’interprète est Marie Dauphin. Cette dernière a également chanté les génériques des dessins animés Bibifoc et Lady Oscar. Ce que peu savent c’est que derrière les paroles du générique de Clémentine ont été écrites par un certain Paul Persavon. Celui-ci  également écrit la version française  du générique d’X-Or, de L’Empire Des Cinq, et Cobra. Tout de même ! Derrière ce pseudonyme se cache celui qui présentait à l’époque « Les Enfants du Rock » : Antoine de Caunes !