Il y a quelques temps, je vous avais parlé de l’originale Murder Party organisée à l’artothèque de Caen dans le but de faire découvrir le travail de l’artiste Guy Lemonnier. Cette expérience m’a donné envie de me replonger dans l’univers des jeux de rôles et m’ouvrir à l’Escape Game.

escape game

Oui replonger! Car, dans sa prime jeunesse, le bonhomme fut un véritable adepte des jeux de rôles et/ou jeu de plateaux et/ou jeu de rôle. Mes soirées et mes après-midi étaient très souvent rythmés par les parties de Blood Bowl, de Donjons et Dragons, d’Heroes Quest ou autre Blood Royal. Peu à peu, et avec l’âge, je m’en suis éloigné mais en faisant naître en moi une nostalgie certaine pour ces pratiques que je croyais d’un autre âge. Mais voilà, les choses évoluent et -surtout chez moi- la nostalgie possède l’art et la manière de toujours trouver un chemin pour gratter un peu de lumière sur le devant de la scène. Ici, elle fut titillée par l’expérience de la Murder Party mais c’est bien la découverte et la pratique de l’ Escape Game qui l’a nourrir.

Mais c’est quoi ton truc ? un Escape Game ?

Vous avez donc bien compris que je me suis rapidement pris au jeu de l’ Escape Game.  Mais finalement je trouve bien plus intéressant de vous faire découvrir ce qu’est un Escape Game. En effet, l’expérience est telle qu’il est difficile de raconter une partie sans vous « spoiler » ou vous donnez des indices.

Le principe d’un Escape Game est très simple

Il peut se définir comme un jeu d’évasion grandeur nature où les participants doivent résoudre une énigme afin de sortir d’un lieu dans un temps limité. Pour s’en sortir, les joueurs doivent fouiller, trouver des objets, mettre en commun leurs réflexions.  Ce jeu est complètement immersif et se pratique en groupe. Il fait appel aux talents de déduction de chacun.

Les univers des Escapes Games sont très variés

Ce jeu d’évasion qui nous plonge collectivement au cœur d’une énigme possède des thématiques très variées avec les décors qui vont avec, bien entendu. D’ailleurs, c’est derniers et leurs architecture sont de plus en plus immersifs et de grande qualité. On y trouve vraiment beaucoup de créativité.  Les scénarios peuvent vous faire voyager dans le temps et agir sur des grands événements de l’histoire. D’autres fois, l’univers où l’on évolue nous fait interagir avec des fantômes ou des zombies (Hé, pas pour de vrai…Hein).  Tiens par exemple, j’ai déjà testé un Escape Game se déroulant pendant le débarquement en Juin 1944. Une autre fois, au Mans dans une Escape Room  de chez Prizoners, je me suis retrouvé dans la peau d’un agent secret. Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts : enquêtes policières horreur, apocalyptique futur, historique fantastique et j’en oublie….

Où et comment trouver un escape Game et/ou la bonne Escape Room?

Pour vous répondre, j’ai envie de m’appuyer sur le slogan d’une célèbre banque française : Le bon sens près de chez vous. En effet, aujourd’hui, vous pouvez exercer votre bon sens et vos talents de déduction dans bon nombre de villes en France. Il existe plus de 500 Escape Games sur le territoire et ce n’est pas près de s’arrêter. Imaginez en 2016: une enseigne d’escape game ouvrait tous les trois jours en moyenne en France ! Alors au petit jeu de trouver un Escape game pas loin de chez vous, il vous suffit de faire confiance à votre moteur de recherche en tapant escape game et le nom de votre ville. « Pour sûr que vous trouverez !» comme dirait mon grand-père… Bon, allez! Le bonhomme est sympa et vous donne ce site qui vous permettra de trouver votre bonheur près de chez vous

Mais alors, à quelle occasion faire un escape game ?

Bon pour moi, dorénavant toutes les occasions sont bonnes pour pratiquer cette activité à la fois ludique et cérébrale. Cependant je vois trois bonnes raisons de se lancer dans un Escape Game.

Avec le boulot pour un Team Building

Dans les entreprises, je ne suis pas toujours séduit par les choix d’activités pour Team Building. Soit parce que c’est toujours la même chose, soit parce que je ne vois pas l’aspect Building de la dite activité. Mais l’Escape Game possède les ingrédients qui vont bien. Il nécessite talent de cohésion, de déduction, de communication et organisation. Normal que  de plus en plus d’entreprises soient séduites par ce concept original. Vous allez enfin pouvoir montrer à vos collègues « c’est qui le patron !!».

Pour s’enfermer dans une Escape Room pour une sortie entre potes

C’est de cette façon que j’apprécie le plus l’Escape Room. Et franchement, parfois, on découvre ses amis d’une autre façon. Surtout lorsque vous débutez une mission dans l’obscurité avec pour seule source de lumière…une lampe torche pour quatre…Cela sent le vécu hein ! Honnêtement, c’est une façon originale de passer un bon moment entre amis et des les voir différemment. « Et bah mon polo bah niveau fouille t’es pas mal mais alors niveau déduction t’est pas Sherlock ».  Oui en plus c’est une merveilleuse occasion de chambrer ses potes en débrief. Et ça, cela n’a pas de prix.  Et à ce petit jeu, le plaisir est dans l’après, et aussi dans le debrief Et pourquoi pas autour d’une verre?

Pour fêter un événement

Autre façon ou bonne excuse pour vous laisser entraîner dans une aventure proposée en Escape Game : Lors d’un heureux événement ! Par exemple, j’ai eu l’occasion de participer à une mission en Escape Room à l’occasion d’un anniversaire. Autre exemple, un de mes amis a participé à une partie Live Escape Game  pour un enterrement de vie de garçon.  Alors pour lui –avec son humour bien à lui et bien grinçant un Escape Game prépare plus au divorce qu’au mariage. Soit-disant que « une mission où l’on doit déployer des trésors d’ingéniosité pour sortir d’une situation d’enfermement, c’est quand même la définition du divorce» . Et après Monsieur se plaint d’être encore célibataire. Bref…Mais concrètement avec au programme, de la communication et de la coopération, vous comprenez donc bien que c’est un très bon moyen de faire connaissance et de rassembler de façon originale autour de tels événements.

J’ai un peu peur de me lancer pour mon premier Escape Game

Vous êtes peut-être de ceux qui n’ont jamais sauté le pas de l’Escape Game. Cet article est  pour vous! Et s’ils vous restent encore quelques interrogations, je vais tenter -de ce pas- de les dissiper.

Si on est un peu claustrophobe

S’il vous reste des séquelles du visionnage du film d’horreur des années 90 Cube ou du bien nommée film « Escape Game » ou encore si vous êtes comme le bonhomme : pas trop fan des lieux exigus, eh bien n’ayez crainte! Une fois que le bonhomme a intégré qu’il existe toujours une issue de secours, et que nous sommes toujours suivis par caméras pendant la mission, on peut rapidement se plonger dans l’aventure. Un maître du jeu, vous suit du regard. Il intervient d’ailleurs aussi pour faire avancer l’histoire ou si vous bloquez vraiment sur une énigme.

Est-ce que cela vraiment me plaire ?

Je vais vous parler de ce que je connais le mieux : Moi ! Si vous êtes comme moi, que du bon matos de Game Workshop ou de Warhammer garnissaient joyeusement votre coffre à jeux, vous avez de grandes chances d’apprécier. Si vous êtes un adepte des jeux videos en « point and click » –style Monkey Island ou The Day of Tentacle-, et bien c’est tout simplement du point and click grandeur nature !  Enfin, l’intervention d’acteurs en cours de jeu ou des collègues de jeu pleinement impliqués dans le jeu rappelle vraiment les jeux de rôle dont le bonhomme a aussi été adepte lors de sa jeunesse.

J’ai peur de ne pas avoir le niveau requis. 

Là aussi pas d’inquiétude! Il y a nul besoin d’être un parent d’Hercule Poirot pour prendre du plaisir lors d’un Escape Game. Tout se joue sur l’observation et la coopération ! De toute façon, il existe pour chaque scénario une indication de niveau de difficulté. Le mieux étant de choisir un niveau de difficulté correspondant à votre expérience en Escape game. Par exemple, le niveau facile est idéal pour découvrir l’Escape game.  Il faut simplement se dire que les moindres détails ont leur importance. Et ne pas hésiter à refouiller derrière les potes. On ne pense pas tous pareil donc on ne fouille pas tous pareil !  Au final  votre logique, vos fouilles, votre coopération feront que votre progression sera plus ou moins fluide.

Un Escape Game à domicile et Homemade : Le rêve ? Pas si sûr !

Dans un univers alternatif, j’aurais participé à mon première Escape Game bien malgré moi et sans vraiment m’en rendre compte. Dans mon appartement, il est possible de s’enfermer tout seul chez soi et ne plus avoir de possibilité d’en sortir sans la clef de la porte.

J’aurais alors commencé mon aventure Homemade. Le scénario ? Vous vous êtes enfermé comme un blaireau chez vous, vous avez rendez-vous chez votre banquier dans une heure. Votre mission est de retrouver vos clefs pour pouvoir aller négocier votre découvert autorisé. Cela aurait été peu funky comme mission mais on doit reconnaître qu’elle est originale.

Enfermé chez moi, j’aurais alors commencé à fouiller chaque recoin de la maison. Mais peu à peu, la logique aurait peu à peu laissé place à l’agacement puis clairement à l’exaspération. Résultat : 20 minutes avant la fin du décompte, j’aurais littéralement retourné la maison et fait une nouvelle déco à base de grands trous dans le mur. On ne sait jamais peut-être étaient-elles cachées derrière ce mur en brique ! Je sais pas moi ! Ce n’est pas moi qui ai écrit le scénario !

Peu enclin à perdre, je me serais alors résolu à faire intervenir les pompiers et leur grande échelle. Ces derniers ont modérément apprécié surtout lorsque ma moitié est revenue avec mon trousseau de clefs qu’elle avait embarqué par mégarde. Alors pour de bons scénarios et même pour ce scénario dorénavant baptisé « ya pas le feu », il vaut mieux aller chez des professionnels tel que Prizoners par exemple.

Moralité : Pour un Escape Game, ne vous lancez pas seul et faites plutôt confiance à ceux qui savent faire !