Pour l’ « Average Joe » que je suis, vous l’avez compris la mode est un univers encore un peu étrange. Comme je vous l’ai dit, pendant ma jeunesse, j’ai laissé ma mère gérer la question vestimentaire. Si bien qu’à l’âge adulte, je me suis facilement senti en manque de repères stylistiques. Depuis, et petit à petit, j’apprends à assembler les pièces. Je connais désormais mes basiques et sais quand même assembler un tee-shirt et un pantalon sans avoir l’air d’un clown.

Mais lorsque je dois sortir de mon « ordinaire » j’ai besoin d’aller chercher de l’inspiration. Je la trouve autour de moi et bien souvent auprès de personnages de séries que j’affectionne. Et cela tombe plutôt bien, le petit écran en regorge ces dernières années. Rappelez-vous je vous ai récemment parlé du style de Harvey Specter de la série Suits. Aujourd’hui, je voulais vous parler du look d’un autre personnage de fiction qui a de quoi impressionner. Son nom ? Thomas Shelby. Tentons tout de suite de décrypter le style de ce de Peaky Blinder !

Source: Elliott Brown, CC0

Qui est Thomas Shelby de la série Peaky Blinder?

Depuis déjà quatre saisons de la série Peaky Blinder (et avec une saison 5 qui devrait sortir en 2019), l’acteur irlandais Cillian Murphy incarne Thomas Shelby. Il y joue le rôle du leader d’une fratrie de Birmingham. Leurs spécialités sont les paris illégaux, la contrebande d’alcool et de tabac, et d’autres activités illégales dans les années 1920 en Angleterre. Ce qui fait indéniablement la particularité de ce cher Thomas « Tom » Shelby, c’est le fait qu’il adore jouer avec de l’argent et avec les gens qui l’entourent, et qu’il le fait avec un grand talent, pour le meilleur (pour lui) comme pour le pire (pour ses ennemis). En cela, il aurait clairement pu devenir un grand joueur de poker, roi du bluff qu’il est, parfaitement en ligne avec le style actuel des joueurs, désormais tous (ou presque) en costume, même si sa spécialité est plutôt de parier sur les chevaux que de jouer aux cartes.

Pourquoi choisir le style de Thomas Shelby ?

Poser cette question, c’est se demander ce qui caractérise le style de ce personnage : la classe. Tommy Shelby porte des costumes en permanence. Il est tout simplement impossible de le voir dans un attirail plus décontracté car Monsieur Shelby est toujours prêt pour le business. Comme le veut la tradition des films de gangsters, la famille Shelby est toujours ultra bien sapée et son leader n’échappe pas à la règle, bien au contraire. C’est lui qui semble donner le ton en matière de style vestimentaire, même s’il semble difficile pour nous de suivre la tendance au quotidien.

Thomas Shelby
Source : BBC

Thomas Shelby (tout comme ses frères) est toujours vêtu d’un costume trois pièces, avec un brushing impeccable et des accessoires qui montrent qu’il a la maîtrise de son look jusque dans les moindres détails. Rien n’est laissé au hasard. Au quotidien, pour s’imposer en tant que leader dans un monde compliqué et pour le moins violent, l’homme doit pouvoir impressionner, ses fidèles comme ses rivaux. Et, indéniablement, il le fait à merveille, grâce à son tempérament de feu, certes, mais aussi grâce à ses tenues très bien pensées.

Le style homme de Thommy Shelby en détail

Le costume trois pièces de Shelby

Robert Viglasky/Caryn Mandaba

Ce qui est typique pour Tom Shelby, c’est le costume trois pièces époque années 1920. Il fait partie de sa garde-robe au quotidien. Toujours de couleur sombre et souvent en tweed (époque oblige), porté avec une chemise blanche col rond en-dessous, le costume du businessman reflète bien l’expression « simple et efficace ». Pour être parfaitement à l’aise, préférez un costume sur mesure et en laine fine et souple, en ne négligeant pas le gilet, qui apporte une touche de finition à une tenue, en camouflant toutes les petites imperfections de votre buste. De son côté, la chemise au col rond, que vous trouverez facilement chez la Maison de la Chemise par exemple, permettra d’adoucir votre look et de gagner en élégance.

Les accessoires qui font la différence

Personnellement je suis complètement fan des accessoires de style de T.Shelby. Côté accessoire, il y a la casquette anglaise en tweed ou la gavroche. Et pour moi qui ai toujours eu quelque chose sur la tête depuis le lycée, c’est important. Elles constituent un élément indispensable d’une tenue en mode Peaky Blinders. Vous en trouverez dans de nombreuses boutiques pour hommes car elles reviennent à la mode en cette année 2018. Mais le mieux, si possible, reste encore de vous rendre à Londres. Dans le quartier de Notting Hill, vous trouverez des boutiques entièrement dédiées aux casquettes de ce genre.

Au-delà de la gavroche, les chaussures représentent un véritable accessoire dans ce style. Misez pour de belles bottines montantes en cuir noir. Vous en trouverez par exemple chez Modshoes. Enfin, ne négligez pas le dernier accessoire composant la tenue d’un Peaky Blinder : le manteau long, qui descend sous le genou. Classe assurée !

Le crop texturé pour coiffure

Source BBC

Enfin, qui dit héros des années 1920 dit coupe de cheveux particulière. À ce sujet, sachez que la coupe de Thomas Shelby s’appelle un crop texturé. Concrètement, il s’agit d’une coupe très courte (rasée en fait) sur les côtés et derrière la tête avec plus de longueur sur le dessus. Pour coiffer une telle coupe, il convient de mettre une noisette de gel dans la main et de l’appliquer en plaçant une sorte de frange sur le côté. Cela permet de créer l’effet de mouvement qui caractérise le héros de Peaky Blinders. Par contre, on vous prévient, cette coupe impose d’avoir une certaine confiance en soi car, très originale, elle promet d’attirer les regards sur soi en cette année 2018 !

 

S’émanciper dans le style mais pas trop…

Dans un univers alternatif, j’aurais voulu me trouver un nouveau style. Cependant, pas aventureux pour deux sous, je serai rester dans le domaine du banditisme.

Après quelques recherches sur internet, j’aurais pensé aux plus grands des gangsters. J’ai nommé le Joker. Après tout le monsieur a toujours des costumes lui aussi. Après quelques essais devant ma glace, je me serais lancé dans la rue fier comme un paon. Mais hélas j’aurais plus pris du paon que du gangster. L’harmonie des couleurs n’aurait pas encore été à l’ordre du jour dans mon programme de remise à niveau du style.

Mais le pire aurait été que j’aurais fait peur aux passants. Un rapide espoir de « gangstérisation » serait alors née en moi. Hélas, il se serait rapidement éteint. Ce ne serait pas la police que serait venue me chercher devant la menace que j’aurais pu devenir. Mais plutôt des messieurs en blanc. Ils m’auraient d’ailleurs gentiment offert une belle chemise blanche, certes un peu longue au niveau des manches. Mais bon…c’est le geste qui compte. Enfin, devant leur insistance à me la faire essayer, j’aurais fini par l’enfiler. L’un des messieurs en blanc m’aurait alors invité à l’intérieur de ce qu’ils appelaient leur ambulance. Au vue des sourires ravis des personnes autour de moi, j’aurais été persuadé d’avoir trouver un vrai style…

Moralité : Avec une chemise blanche un peu classe…on peut apparemment entrer dans pas mal d’endroits