La pratique de la pêche peut se faire dans une multitude de lieux, et même à deux pas de chez nous. Une rivière, un coin de verdure et une canne à pêche et c’est parti pour une petite partie de pêche. Cependant, ce loisir peut aussi être perçu comme une véritable invitation au voyage. En effet, comme certaines personnes qui font le tour du globe à la recherche des plus beaux spots de surf, d’autres  prennent le sac à dos pour aller à la découverte de lieux à la fois fantastiques et propices à la pêche.

Ainsi donc on peut choisir la destination de ses prochaines vacances au travers du spectre de cette pratique. Pour les prochaines vacances, il existe, en matière de destination pêche, une grande diversité d’endroits sur la planète pour dérouler sa ligne et appâter le poisson. Plus ou moins exotiques, plus moins onéreuses, il n’y a aucun doute sur le fait que vous trouviez la destination de vos rêves. Aujourd’hui, nous allons nous attacher à la France.

Choisir des équipements et des accessoires adaptés à sa destination pêche

Tout d’abord, et avant toute chose, après avoir sélectionné sa destination pêche, il faut bien évidemment préparer son voyage. Vous n’êtes pas sans savoir qu’on ne pêche pas n’importe quel poisson avec n’importe quel hameçon. Il faut donc, selon la région de la planète choisie et le type de poisson qui y est présent, préparer avec soin son équipement de pêche et surtout de façon adaptée. Nous n’allons pas entrer dans le détail. Toutefois pour être à la fois efficace et confort il y a des éléments qu’il ne faut pas négliger.

Le matériel : Sur place ou à emporter ?

Vous pouvez certes voir sur place concernant les accessoires de pêches mais clairement, je ne connais pas beaucoup de pêcheurs qui laissent le hasard décider de la qualité du matos qu’ils utiliseront. Si une destination vous tente, et que vous n’avez pas le nécessaire, vous pouvez facilement trouver du matériel de pêche pour tous niveaux sur internet. Choisir de l’occasion est aussi possible. Enfin que ce soit avec du neuf ou du vieux matériel, il est toujours mieux de tester ce dernier avant votre départ.

Bien choisir sa canne et ses leurres ?

Ensuite, il est essentiel de bien choisir sa canne et ses leurres selon le type de poissons visés. Pour la canne, c’est l’environnement qui va, par exemple, déterminer sa longueur. Et oui, vous, avec un petit sourire en coin, vous pouvez vous faire plaisir vous pouvez le dire : la taille a son importance ! Si vous partez pêcher dans de grandes rivières, il sera bon d’opter pour une canne suffisamment longue pour lancer loin. Côté leurre, leur taille et leur type va déterminer la puissance et le grammage de la canne à utiliser.

Pour plus de cohérence et pour éviter les mauvaises surprises, les forums sur internet sont d’excellents outils. Ils vous permettront de discuter technique. Pas inutile, si vous vous lancez sur un nouveau style de pêche. Mais trêve de bavardages passons à ce pourquoi nous sommes ici : Les destinations pêche en France !

 

Mon top 5 des séjours pêche en France

En France, nous avons la chance de posséder un territoire couvert de somptueux paysages. Parmi eux, il existe des sites magnifiques où la passion de la pêche donne l’occasion de découvrir la faune et la flore.

La Sioule et ses méandres

Cet affluent de l’Allier est une des plus belles rivières du Massif Central. La rivière coule majoritairement dans la région des Combrailles. La Sioule, qui prend sa source à proximité du lac de Servières, est un petit paradis pour les amateurs de truites. Vous pourrez notamment pratiquer la pêche à la mouche dans ce cadre magnifique. D’ailleurs si le cœur vous en dit, vous pouvez au cours du même séjour, descendre la Sioule en Canoë-Kayak. Côté hébergement, il peut être sympa de dormir au bord de l’eau. Et pour cela, sachez que sur la Sioule et ses affluents, il existe plusieurs moulins à eau transformés en chambres d’hôtes ou en restaurants. Plutôt original pour passer la nuit !

 

Le Lac de l’Abbaye pour les amateurs de pêche à la carpe

Destination pêche

Ce lac se situe dans le massif du Jura à 900 mètres d’altitude. Ce lac est aussi appelé lac de Grandvaux du nom de l’abbaye du Grandvaux installée sur ses bords dont il ne reste plus qu’une l’église. Alimenté par deux petits ruisseaux mais surtout par des sources souterraines, ce lac glaciaire est réputé pour ses carpes. Ce type de pêche nécessite quelques notions de bases et un peu d’entraînement, mais rassurez-vous il reste largement à la portée des novices dès lors qu’on possède le matériel de carpiste adéquat. Le panorama qui s’offre aux pêcheurs dans ce lieu est magnifique, notamment avec une vue sur l’abbaye qui semble flotter sur l’eau. Enfin, ce joli lac dispose d’une petite plage permettant une pause baignade. Pour l’hiver, on évitera la baignade. En effet, le lac est souvent complètement gelé en l’hiver.

La pêche à pied sur la presqu’île de Quiberon en Bretagne

Destination pêche

Pourquoi ne pas profiter des grandes marées pour partir pour Quiberon dans le Finistère et découvrir ou redécouvrir les joies de la pêche à pied. Pour certains d’entre nous c’est l’occasion de lâcher le moulinet et de passer un beau moment en famille, de mêler présent et souvenirs d’enfance. Cette activité récréative du littoral est pratiquée par près de deux millions de Français chaque année. Avant de partir à la recherche de bigorneaux, coques, crevettes, moules, palourdes ou autres petits crabes, il faut savoir qu’on ne peut pas faire n’importe quoi et qu’il existe une réglementation stricte. Des quantités et les tailles minimales sont notamment mises en place afin de préserver l’environnement de cet écosystème fragile. Rendez-vous donc, par exemple, à la pointe du Conguel ou de Port-Haliguen.

Prendre des carnassiers au Lac du Bourget

Destination pêche

Pour cette quatrième destination pêche, direction la Savoie et le Lac du Bourget. Il est réputé pour être l’un des plus beaux lacs français.  Ce lac glaciaire est l’un des plus grands lacs naturels de France. Entouré par le mont du Chat, le massif de l’Epine, la Chambotte, le Mont Revard et les Bauges, le panorama et les paysages sont magnifiques. Les pêcheurs de carnassiers peuvent se poster sur les 18 kilomètres de berges. En effet, les eaux du lac  abritent de nombreuses espèces de poissons dont des brochets, des perches ou encore des sandres. Un conseil, évitez de vous poster sur un rivage à proximité de la ville et des activités touristiques. Le tourisme est, en effet, très présent. Faire le choix de pêcher au Lac du Bourget, c’est également avoir la possibilité de pratiquer la randonnée, des activités nautiques ou encore profiter d’un patrimoine important.

Pratiquer la pêche sportive en Corse du Sud

Destination pêche

Pour notre dernière destination pêche en France, je vous propose de partir sur l’île de beauté. Nous n’avons pas encore évoqué la pêche maritime. Alors il est plutôt pas mal de la présenter dans un cadre tel que celui du golfe de Porto. Ce dernier est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il offre une multitude de paysages, des îlots, des grottes, des eaux cristallines.

Dans le port de Porto, une flottille de bateaux et leurs guides moniteur professionnel de pêche sportive qui seront ravis de vous embarquer pour partager leur passion dans une session de pêche en mer.  Au programme, il sera possible de pêcher de la sériole et bien sûr du thon, des barracudas et du pagre, ou encore l’emblématique poisson de la méditerranée : le denti.

Et vous? Quel est votre destination pêche favorite?

Et vous, quelle est votre destination pêche préférée sur le territoire français ? La pêche permet tellement de découvrir nos belles régions que je suis avide de conseils sur de nouvelles destinations voyages. Pourquoi pas en Europe ou sur un autre continent ? D’ailleurs, peut-être que je ferai un prochain article sur des destinations pêche dans des contrées lointaines?

Destination pêche

Vous pourrez faire le tour de monde tout en assouvissant votre passion: Irlande, Slovénie, Canada, la liste des potentielles destinations est immense.

 

Univers alternatif : L’échec de la pêche aux canards

Dans mon univers alternatif, j’aurais connu une mésaventure et surtout une énorme déception. Dans mon enfance j’aurais eu « la chance » durant les fêtes de villages de jouer à la pêche aux canards. A l’époque, cela aurait été de l’ordre de la pêche miraculeuse. Avec une facilité déconcertante, j’aurais pêché de nombreux canards et amassé pas mal de petits cadeaux.

L’échec et la honte

A l’âge adulte, j’aurais alors voulu passer à la pêche aux canards grandeur nature. Après des années sur les bords de rivières, je n’aurais pas connu le même succès que durant ma jeunesse. Pas un canard au bout de mon hameçon. Et quels que soient les leurres ! Aurais-je pêché par excès de confiance ? Aurais-je oublié un détail ? Pas moyen de savoir ?  Dès que je cherchais conseils auprès d’autres pêcheurs, ils me riaient au nez en me demandant  » Depuis quand on pêche le canard ? »

Une fois que j’aurais compris mon erreur, j’aurais revendu l’ensemble de mon matériel. Mais surtout j’aurais –de suite- coupé les ponts avec mes affreux parents qui m’auraient laissé dans l’ignorance.

Moralité : La pêche est une activité qui sait réunir les générations, encore faut-il que  cette pêche soit un mensonge organisé par les parents.