Début Février 2019, le bonhomme a été invité en avant-première à découvrir un nouveau restaurant nommé Mario Mousse. Cette nouvelle adresse souhaite se démarquer en proposant un nouveau concept de pizzeria. Le bonhomme -un peu…beaucoup orphelin depuis le départ de Caen de Speed Rabbit Pizza et ses pizzas généreuses- a répondu avec enthousiasme à l’invitation de Mario Mousse rue Aristide Boucicault, dans la zone d’activités de Mondeville, près de Caen (Calvados).

Surtout que l’ami Mario avait su habilement titiller la curiosité du bonhomme en distillant au compte-gouttes les informations sur leur nouveau concept. Il n’en donc fallait pas plus pour ferrer le loustic.

Le concept de la pizzeria Mario Mousse

Tout d’abord, pour moi, fervent adepte du triptyque pizzas, bières, canapé, le nom de Mario Mousse a tout de suite fait réémerger quelques joyeux souvenirs de soirées foot ou jeux vidéos. Ainsi, ce choix de nom m’évoque logiquement la convivialité, la joie et le plaisir d’être ensemble dans ces soirées. Et bien, chez l’ami Mario Mousse, on accompagne tout autant la pizza au bonne bière ! Apparemment avec Mario Mousse, on a appris les bonnes manières au même endroit. Et hop un bon point pour lui !

Le concept…des pizzas et des bières mais pas que…

Une fois sur place, on flaire vite que nous ne sommes pas dans une pizzeria traditionnelle. On sent une ambiance est vivante et joyeuse. Mais surtout dès l’accueil, on nous fournit une « carte de paiement » utilisable tout au long du repas et avec laquelle on paye à la fin. L’idée est de proposer un service combinant la prise de commande à table et une partie en self-service. La carte remise à l’entrée permet, notamment, de se servir la quantité souhaitée en bières et en soft-drinks. Pas mal ! Par exemple (et parfaitement au hasard), devant les tireuses à bières, on peut choisir de goûter une bière simplement dans un fond de verre.

Une déco qui colle à l’esprit…

En effet, Mario Mousse a su mêler un style industriel à des éléments liés à l’enfance et à la pop culture. Du coup, cela donne l’impression de manger dans la tête d’un grand enfant ! Un grand enfant qui a, de plus, une playlist musicale qui a ramené le bonhomme quelques années en arrière. 2-0 pour Mario. Et si vous voulez vraiment être à la cool pour déguster vos pizzas, vous pouvez opter pour vous relaxer des chaises pliantes autour d’une table basse. Enfin, petit détail, la cuisine est ouverte. Ainsi vous pouvez donc voir votre pizza se préparer et cuire au four sous vos yeux. Enjoy les loulous!!

Le bonhomme et Mario Mousse : La rencontre

La bière Dark Vados

Pour le bonhomme, une belle rencontre commence souvent autour d’une bonne bière. Et la rencontre entre lui et Mario Mousse ne pouvait débuter autrement. Le bonhomme a donc débuté son petit tour du propriétaire comme il se doit ! Ce n’est pas de ma faute, mais mon œil a tout de suite été attiré par l’une des tireuses qui proposait la bien nommée…Dark Vados.

Cette bière brune est proposée par la brasserie locale et caennaise la Biergerie.  Il fallait que je goûte ! Verdict ? Ses notes de torréfaction et son soupçon de Calvados apportent de la douceur et une petite touche fruitée.

La pizza Kipu

A déambuler pour découvrir la déco du lieu, une petite voie me susurra «  Bon ce n’est pas tout ça, mais il fait faim ! » Certes, il était peut-être temps de passer aux choses sérieuses. Un œil sur la carte et BIM je jette mon dévolu sur la pizza à l’appellation pleine de promesse : la Kipu. Au programme, crème, mozzarella, cheddar irlandais marbré à la bière Porter, Saint Nectaire AOP et tomme de chèvre.

Le bipper vibre, s’illumine! C’est le moment d’aller chercher ma pizza. Surprise, cette dernière est carrée ! Originale, comme les compositions. Pour preuve, ma voisine de table a commandé une pizza ayant comme ingrédients des filets de maquereaux marinés au citron. Ce que j’ai pensé de ma pizza ? La garniture est généreuse, et j’ai mangé l’ensemble de la pâte ce qui n’est pas toujours le cas tant je suis plutôt difficile sur sa cuisson! Il n’est pas rare que je laisse « trottoirs » et « croûtes » dans un coin de mon assiette. Mais là il n’en fut rien.

Composer sa propre pizza : Do it your pizz !

Le repas terminé se termina ainsi. Sauf qu’avant de partir, j’ai eu la chance de passer en cuisine pour composer ma propre pizza. Mon ventre bien rempli, je n’étais clairement pas prêt pour un second round de dégustation mais Mario Mousse propose aussi des pizzas à emporter. L’occasion était trop belle de revenir en héros auprès de ma moitié qui gardait notre petite bestiole, pendant que papa s’en mettait plein la panse.   Au menu pour madame, ma composition personnelle avec tous les fromages disponibles chez Mario Mousse. Ma tendre et chère s’en était privée pendant sa grossesse. D’ailleurs si vous voulez vous aussi composer votre propre pizza en allant chez Mario Mousse c’est tout à fait possible avec le Do it your Pizz !

 

La carte de chez Mario Mousse

Une fois rentré…en héros, bien entendu, je me suis penché un peu plus sérieusement et surtout à tête reposée sur la carte de Mario Mousse.

La pizzeria Mario Mousse : côté solide

Tout d’abord, la carte des pizzas est très originale. Outre les noms tels que la « tète de N’œufs » ou encore « la grosse cochonne », Mario a clairement apporté sa touche personnelle aux classiques italiens. On revisite les recettes bien connues! Au total, ce n’est pas moins d’une quinzaine de pizzas qui vous sont proposées. Et si vous ne trouvez pas votre bonheur vous pouvez toujours composer la votre.

Que demande le peuple ? Autre chose qu’une pizza ? Vous êtes coquin pour ne pas dire plus ! Mais chez Mario Mousse on a prévu ce type de petits malins. En effet, des planches et des salades sont aussi au menu. Le dessert, le dessert, le dessert ! Oui oui ça vient ! 2 minutes les morfales ! Allez c’est bon! Vous pouvez vous jeter sur l’une des 4 recettes de tiramisu ! Alors heureux? Ah on vous entend moins la bouche pleine !! Non mais !

Côté liquide : une petit mousse en raccord et des sirops comme s’il en pleuvait

Ah bah oui évidemment maintenant, il vous faut quelques choses pour faire passer tout cela ! Mario Mousse propose 7 bières à la pression en libre service qu’on paye au centilitre. Ya moyen de goûter, non ? Rafraichissante Vedett, la Goose Island aux saveurs pamplemouse ou encore la cremeuse Tripel Karmeliet, je vous laisse le choix des armes. Mais pas touche à MA Dark Vados !!!!!!! C’est pour moi !!

Et il y a même de l’eau ! Mario Mousse a installé un filtre à système d’UV qui rend l’eau plus propre à la consommation. Donc pas de bouteilles en plastiques, ni de transports. Pour accompagner cette eau, vous avez à disposition un « stand » à sirops.

 

Les petits trucs qui font la différence !

Du local et du durable : de la Ferme des Pâtis à l’ameubleurie

Mario Mousse a choisi des partenariats locaux pour vos papilles. La crème fraîche est produite en Normandie, avec du lait de Normandie ! Dans les ingrédients et les produits tels que le camembert, l’andouille de Vire, la bière, la confiture de lait, le caramel au beurre salé de la Ferme des Pâtis située à Méry-Corbon ou enfin légumes de saison sont issus de la filière locale.

De plus, même dans la déco, Mario Mousse a fait les choses bien en faisant appel à l’Ameublerie (démarche d’économie sociale et solidaire normande qui valorise les déchets bois et palettes usagées en mobiliers) pour l’aménagement de sa terrasse. On fait donc bon et bien !

H.I.P  A.O.P Mario Mousse joue les « Sidney » de l’Appellation d’Origine Protégé

Ce nouveau concept de pizzeria met un point d’honneur à faire appel le plus possible à des appellations d’origine protégée. Par exemple, la tomate qui est travaillée chez Mario Mousse est une San Marzano DOP, elle ne vient évidemment pas de Normandie mais bien d’Italie. Et chaque jour, l’équipe de Mario Mousse fabrique sa sauce tomate à partir de cette variété.

Pimp ton Miam !

Une fois votre menu composé vous pouvez encore personnaliser votre pizza et/ou votre dessert avec 2 bars à finition. Le premier verse dans le salé avec à disposition entre autre vinaigre, huile, sauce piquante. Le second bar balance avec gourmandise dans le sucré pour « pimper » vos glaces et autres douceurs de fin de repas.

Mario Mousse est Vég friendly

Attention, rien à voir avec Végedream ! Sauf si on parle de ramener la soupe (de légumes bien sur !) à la maison, mais là je m’égare… Non cela signifie plutôt que chez Mario Mousse des recettes végétariennes sont aussi disponibles dans le menu. C’est peut-être un détail pour vous mais pour certains cela veut dire beaucoup. Ainsi 6 recettes dont la Big Boulette à base de falafels ou encore la Cabriole feront votre bonheur.

 

Le verdict du bonhomme

Et bien le bonhomme a apprécié ce lieu super convivial qui pourrait bien devenir l’autre QG de ses  soirées foot entre potes. Et faire troquer au bonhomme son douillet canapé à une table de resto pour une soirée foot c’est déjà une petite victoire qu’il convient de relever ! Chapeau Mario !

 

Univers alternatif : L’attaque des tomates tueuses

Dans un univers alternatif, j’aurais fait une grosse fixette sur des boites de tomates littéralement enfermées derrière des grilles. Cette image aurait alors réveillé une vieille phobie que je croyais vaincue. Cette phobie -la même que la Spice Girl Victoria Beckham- se nomme la lachanophobie mais ne s’appliquant qu’aux tomates.

A t-on idée d’être une tomate?!

Cette peur serait née devant le film: L’attaque des tomates tueuses, et sur l’étrange positionnement de la tomate. « Bonjour je suis la tomate. Je suis un fruit mais on me mange en légume ». Ce n’est clairement pas clair, et pour sur que cela cache quelque chose ! Pour preuve la série de films d’horreur (dont un avec G.Clooney) où la tomate se met à vouloir décimer l’humanité. Rien que cela !

C’est grave docteur?

Ainsi, face à cette peur irraisonnée, j’aurais pris mes jambes à mon cou sans demander mon reste, ni même prendre une pizza à emporter. Je serais alors rentré chez moi et me serait alors mis devant une vidéo salvatrice de tomates en pleine souffrance dans un four à 220°C pendant deux heures. Recette de cuisine ou torture, j’ai choisi mon camp. Concernant l’invitation de Mario Mousse, il aurait fallu que j’en parle avec mon psy. Et il aurait été formel pas avant deux ans. C’est long !

Moralité la déco dans un restaurant, c’est plus important qu’on ne croit!